Chine 2012

Bien passé !
Impression de voyage d’un AE en Chine
Par Bernard Porcheret (1)
Télécharger le texte
Là-bas, en Chine, à l’Est, le soleil se lève sur la Mer Jaune, sept heures avant chez moi. Il y a deux ans, lors de mon premier voyage à Qingdao, le matin, très tôt, j’ai vu un chanteur d’opéra faire ses vocalises sur l’esplanade longeant la mer. J’entends encore sa voix. Tel un pianiste, chaque matin, il fait ses gammes. Un psychanalyste a-t-il des gammes à faire ?
Ce matin je ne vois pas la mer et son horizon. La ville s’est densifiée. Le temps pour se rendre à l’hôpital s’est considérablement allongé, me dit-on. Il a fallu s’en rapprocher. La ville est une forêt d’immeubles, avec de jeunes pousses un peu partout. Je suis une poussière dans un écrin design, au vingtième étage d’un hôtel pour hommes d’affaires. Suis-je venu pour traiter des affaires ?
12-01_chine_aeroport_400pxBien passé !
 
Impression de voyage d’un AE en Chine
 
par Bernard Porcheret
 
Là-bas, en Chine, à l’Est, le soleil se lève sur la Mer Jaune, sept heures avant chez moi. Il y a deux ans, lors de mon premier voyage à Qingdao, le matin, très tôt, j’ai vu un chanteur d’opéra faire ses vocalises sur l’esplanade longeant la mer. J’entends encore sa voix. Tel un pianiste, chaque matin, il fait ses gammes. Un psychanalyste a-t-il des gammes à faire ?
 
Ce matin je ne vois pas la mer et son horizon. La ville s’est densifiée. Le temps pour se rendre à l’hôpital s’est considérablement allongé, me dit-on. Il a fallu s’en rapprocher. La ville est une forêt d’immeubles, avec de jeunes pousses un peu partout. Je suis une poussière dans un écrin design, au vingtième étage d’un hôtel pour hommes d’affaires. Suis-je venu pour traiter des affaires ? (…) lire la suite.
 
Lacan from Qingdao
 
par Christiane Alberti
 
Qingdao, sur les bords de la mer jaune, au matin. J’y viens pour la première fois. Une présentation de patient va bientôt commencer au Mental Health Hospital. Je m’assieds à la table autour de laquelle sont installées une trentaine de personnes. Ce sont les psychiatres, internes et infirmiers du service qui nous accueille. Nous attendons l’arrivée du patient. Je suis tout à coup prise d’émotion, saisie, de me trouver là parmi cette petite foule de visages attentifs, silencieux et seuls, un rien intimidés. (…) lire la suite
.
.
.
.
.
.

Une réflexion au sujet de « Chine 2012 »

  1. Ping : Les textes de la Section Clinique de Nantes | La section clinique de Nantes

Les commentaires sont fermés.