Écoutez les autistes !

12-02_idoux_thivetÉcoutez les autistes !

par Jean-Claude Maleval

Contribution au débat sur l’autisme, le 14 février 2012°

Les autistes qui écrivent ne sont pas des fous littéraires. Ils ne croient pas comme ces derniers avoir fait une grande découverte. Ce sont des sujets à prendre au sérieux. Ils s’expriment pour faire savoir qu’ils sont des êtres intelligents, pour être traités avec plus de considération, et pour appeler à un respect de leurs inventions élaborées pour contenir l’angoisse. Souhaitent-ils qu’on interdise légalement leur écoute pour les soumettre, le plus souvent sans leur consentement, à des méthodes d’apprentissage ? Faut-il prendre le parti de les écouter ou celui de les contraindre ? Choisir de les écouter expose à se confronter à des opinions dérangeantes.

Une des autistes de haut niveau parmi les plus connues, Donna Williams, n’hésite pas, à l’égard du traitement de l’autisme, à s’engager fortement : « la meilleur approche », écrit-elle, ce serait « celle qui ne sacrifierait pas l’individualité et la liberté de l’enfant à l’idée que se font de la respectabilité et de leurs propres valeurs les parents, les professeurs comme leurs conseillers. »[1] Télécharger le texte.



° Ce texte est paru dans Lacan Quotidien n°155, le 14 février 2012.

[1] Williams D., Si on me touche, je n’existe plus, Robert Laffont, Paris, 1992, p. 290.

Une réflexion au sujet de « Écoutez les autistes ! »

  1. Ping : Autisme et psychanalyse | La section clinique de Nantes

Les commentaires sont fermés.